Wenn ein Maulwurf in seinem Tunnel die Richtung ändern will, tut er dies mit einem Purzelbaum. Unnützes Wissen

Deutschfrancaisitaliano

Blog: ANA Expérience

On s’y met… Préparation de la 2ème recco à Osaka. Premièrement : trouver des billets d’avion. En avant google, booking, ebookers et cie. Plusieurs offres intéressantes, Lufthansa, Air France, ANA,… Pour avoir testé les services de plusieurs compagnies je propose ANA sans hésiter. Et Hop 2 billets allez retour Zürich-Osaka pour environs 900.- par personne. 2 mois plus tard, coup de fil de la compagnie : changement dans les horaires de vols. J’en profite pour demander à l’opérateur de réserver des places sur les sorties de secours. Er Rehop, des places dans les rangées de secours pour les 2 vols long courrier Düsseldorf-Tokyo. Tout se passe bien jusqu’au check in un jour avant le départ. Je remarque que les places attribuées ont changé. Fâché, je saute sur le site d’ANA pour contrôler la raison du changement. Ma colère s’estompe très vite quand je remarque que les nouvelles places attribuées se trouvent en premium Economy. Merci ANA:-). Et en avant pour un premier vol Zürich-Düsseldorf. Un peu avant de prendre le vol Düsseldorf-Tokyo nous entendons nos noms appelés au guichet d’informations ANA… Nous y rencontrons une hôtesse s’excusant car l’avion étant complètement plein ils doivent nous changer de place et nous attribuer de nouvelles places en business class. ReMerci Ana:-). Nous voilà donc parti pour 11h de vol (bons repas, bon vin, films confortablement installé et quelques heures de sommeil). Vol aller: place normale economy-> sortie de secours-> premium economy-> business class…. Bon plan. La semaine de recco passe et nous nous préparons à rentrer, plaisantant déjà sur un plan encore meilleurs pour le vol retour. C’est reparti pour un premier vol Osaka-Narita et ohhhhh surprise des places en business J le retour commence bien. Malheureusement cela se gâte un peu à Narita. Avion surbooké -> plus de place pour nous. Mais cette fois, vraiment plus aucune….. Ils nous proposent de trouver des places sur un autre vol avec une escale à Paris et nous demandent de patienter jusqu’à ce qu’ils aient une solution dans le business Lounge.  Hop matinée et début d’après-midi à attendre : petit déjeuner, dinner, petite bière pour digérer, dégustation de sake et tout ça à l’œil. Pour finir, seule solution possible : passer par Paris, dormir une nuit sur place et rentrer le lendemain. Bien sûr pour s’excuser ils nous offrent la business class pour rentrer  et une petite enveloppe avec chacun 50’000 yen cash pour le  jour de congé supplémentaire et les désagrément. Et c’est reparti : long courrier en business round 2. Après une nuit d’hôtel à Paris avec souper et déjeuner offert par ANA nous prenons notre dernier avion qui nous ramène à Zürich. Voilà en résumé comment cela se passe dans une compagnie Japonaise. Dire qu’on a failli partir avec Lufthansa… vous demanderez à Biber la différence :P